Ce que Jean-Pierre Chollet a créé pendant le confinement

Reconstructions minérales confinement 2020

 

 

Depuis plusieurs années j’avais conservé certaines pièces,inutilisables parce qu’ayant subi un accident, une détérioration, (fentes dues à la tension d’un émail épais sur le tesson, coulées  d’émail, etc). Mais j’en aimais certaines parties : la qualité d’une matière, la somptuosité d’un émail, au point de ne pouvoir m’en  séparer, au point d’attendre patiemment que se manifeste le  désir de leur donner une seconde vie.

 

Ce désir est venu.

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai cassé ces pièces anciennes au marteau, récupéré des rebuts

d’atelier, des essais de glaçure, des pierres, assemblé les 

morceaux choisis dans des structures d’argiles brutes ou 

engobées qui les enrobent, proposant en ces métamorphoses 

une nouvelle perception, une renaissance.

 

Ainsi sont nées ces « Reconstructions minérales »

 

N’ayant jamais pu rassembler des parties de moi-même que 

Colette a emportées avec elle et qui maintenant, avec elle,

ne sont plus du côté de la vie, j’ai tenté, dans ces nouvelles 

pièces de réunir, dans la recherche sereine d’une « puissance 

de Vie », l’équilibre, la cohérence, la beauté.

 

En réfléchissant ainsi aux causes lointaines de ces créations,

liées à des évènements tragiques de ma vie, je me suis aussi 

souvenu d’une origine plus récente et spontanée.

 

Dans une cuisson de février, destinée aux dernières pièces

de l’exposition « le silence des pierres », j’avais utilisé des 

petites coupelles d’essais anciens, revêtues de somptueuses 

superpositions de glaçures, trouvées dans l’atelier; en les 

enchâssant dans une gangue d’argile je créais mes premières 

« reconstructions minérales », sans les nommer ni imaginer 

la suite.

 

Mais à mesure que se tarissent les sources, les 

« reconstructions » sont de plus en plus difficiles à réaliser.

La disparité, la rareté des matériaux proposés aboutissent 

à des pièces plus rudes, violentes, chaotiques, où l’équilibre,

la cohérence, la beauté ne sont plus une évidence.

Cette recherche va donc avoir une fin proche, inéluctable;

la dernière cuisson de « reconstructions minérales » vient

de se terminer.

Jean Pierre Chollet, juin 2020.

PS toutes les pièces ont environ les mêmes dimensions L 30, l 16, H 10 cm

 

Jean Pierre Chollet, céramiste 
260 chemin de Brian de Vère 
82800 Bruniquel
Tel : 0563672607
Mail : jeanpierrechollet@hotmail.fr

 

 

Retour

Ajouter un commentaire

Commentaire de Van Bay Odile | 08.07.2020

Bonjour Jean Pierre

Ce confinement a été très positif et renouvelle complètement ta ligne créative. Eclatement mais dans la reconstruction. Bravo.
Amicalement
Odile

Écrivez votre message ici